Ventes provisoires - 2015 : forte progression des ventes sur l’ensemble de l’année pour le Groupe SEB!

Ventes provisoires - 2015 : forte progression des ventes sur l’ensemble de l’année pour le Groupe SEB!

SEB Careers le 26 01 2016

En 2015, l’environnement macro-économique mondial est resté contrasté, marqué notamment par la bonne tenue de la plupart des marchés matures, une conjoncture dégradée dans les grands pays émergents, en particulier en Russie et au Brésil, et des tensions fortes dans certaines régions du globe.

La forte volatilité des parités monétaires s’est poursuivie, certaines devises s’affaiblissant de façon marquée (rouble, real brésilien, peso colombien, hryvnia ukrainienne…) alors que le dollar américain et le yuan s’appréciaient fortement face à l’euro.

Dans cet environnement, le Groupe SEB a réalisé une excellente année 2015, avec une croissance vigoureuse de son chiffre d’affaires, confirmée trimestre après trimestre. A 4 770 M€, les ventes 2015 progressent de + 12,1 %, dont + 8,0 % à taux de change et périmètre constants ; l’activité est restée robuste au 4e trimestre, en croissance de + 9,4 % dont 7,2 % en organique, malgré des conditions plus difficiles au Brésil et en Russie, comme anticipé.

 

Cette solide croissance est saine : elle est à mettre au compte de toutes les zones géographiques et de toutes les catégories de produits ; elle reflète une activité courante très dynamique, portée par de nombreux produits champions, à laquelle s’est ajouté un flux important de programmes de fidélisation organisés en partenariat avec de grandes enseignes de la distribution. Enfin, elle s’appuie sur des investissements accrus en moyens moteurs, notamment sur la fin de l’année.

 

La croissance de 12,1 % (+ 517 M€) des ventes 2015 se décompose de la façon suivante :

  • croissance organique de 8 % (+ 340 M€) issue des volumes, des prix et du mix-produit ;
  • effet devises de 3,5 % (+ 149 M€) résultant d’impacts positifs du dollar et du yuan, notamment, et d’effets négatifs du real, du rouble et du peso colombien, essentiellement ;
  • effet périmètre de 0,6 % (+ 28 M€) provenant de l’intégration, depuis le 1er septembre, de la société scandinave nouvellement acquise OBH Nordica.

 

Pour plus d'information, vous pouvez trouvez la communiqué de press ici.

Partager cet article ?